28 août 2006

Alexandra ROsenfeld : Je suis marraine de l'association tourisme et handicap et c'est vrai que lorsqu'on m'a proposé plusieurs sujets pour l'émission vit ma vie j'ai choisi celui-ci, parce que les aveugles font parti des personnes que je veux défendre donc il me semblait normal de les aider de monter un peu comment c'est passer la vie dans les écoles.

André DJI : Comment vous vous êtres amené à vous intéressez aux personnes handicapées, est ce que vous connaissiez déjà ce milieu avant d'être miss franc?
Alexandra ROsenfeld : Mais non pas du tout je n'ai pas de personne handicapée dans ma famille, en étant en BTS de tourisme, madame Masson membre fondateur de l'association tourisme handicap a essayer de l'inclure en matière dans le BTS tourisme handicap et moi ça m'a beaucoup touché et je me suis dis que si je dois aider une association cessera celle là puisque je trouve anormal qu'en franc les personnes handicapées ne puissent pas partir en vacances.

André DJI : Vous mettez votre notoriété aux services des personnes handicapées physiques et sensorielles, qu’est ce que vous espérez leur apporter ?
Alexandra rosenfeld : J'espère déjà changer les mentalités avant tout et les aménagements et structures, je prends l'exemple de la Défense, c’est un nouveau quartier, je suis allée voir il n’osa aucune rampe d'acces hors que c'est nouveau et je ne comprends pas ça ne vaut pas plus chère que de construire des escaliers, donc il est urgent de changer les mentalités.

André DJI : Vous êtes ici cet après-midi à l'école de chiens guides pour aveugles qu'est ce que vous espérez avec votre présence ?
Alexandra Rosenfeld : Déjà je suis marraine de cette école c'est un peu prétentieux mais j'espère faire de bonnes rencontres et très contente de retrouver la personne avec qui j'étais pendant le tournage de ''Vit ma vie''tout simplement.

André DJI : Pour terminer est ce que vous avez les épaules solides pour mener ce combat et à sensibiliser les grands médias à s'ouvrir aux personnes handicapées est ce que vous êtes prêtes à la confrontation?
Alexandra rosenfeld : Eh bien c'est ce que je fais dans toutes les émissions ou je suis allée même si on ne m'a pas demandé de quelle association j'étais marraine j'ai quant même placé j'ai toujours dit dans toutes mes émissions depuis que je suis élue même si c'est difficile,et toutes les personnes handicapées que je rencontre sont très heureuses que je les aide surtout que je suis la première personne médiatisée à m'occupé de ce problème surtout que j'ai que dix neuf ans ,le changement des mentalités doit commencer par la jeunesse.Tout le monde comprendra qu'il faut vivre ensemble , ce sont les adultes de quarante ans qui ont du mal à être avec les personnes handicapées les jeunes ont moins de problèmes c'est pour ça que c'est important que tout le monde s 'y mettent .